20070713

Les feux d'artifices: un problème qui nous pètera à la figure


Un jour, assise sur un strapontin d'un TGV, je me suis trouvée à côté d'un artificier qui montait sur Paris pour préparer les feux (d'artifices) d'une grande soirée. Alors étudiante en droit de l'environnement, notre intéressante discussion s'est tournée vers la question des déchets des feux...(et oui, je m'intéresse aux déchets depuis toute petite!).

Il n'y a aucune entreprise qui s'occupe de la gestion des déchets des feux (d'artifices) en France. Les incinérateurs classiques n'en veulent plus, en raison des explosions sérieuses qui ont eu lieu (y compris dans l'un de ceux de Paris). Beaucoup d'entreprises d'articifiers jettent les déchets des feux (y compris les feux défectueux non désamorcés) dans des rivières et des lacs aux alentours des sites partout en France. Inutile de dire à quel point ce sont des déchets polluants composés en partie d'explosifs.

Selon mon compagnon de train, il n'y a que quelques entreprises qui s'occupent de détruire eux-même leurs déchets dans des carrières désaffectées ou qui achètent leurs feux en Espagne, dans quel cas ils peuvent parfois renvoyer leurs déchets à cette entreprise pour un traitement spécial. Mais la plupart des feux viennent aujourd'hui de Chine et il n'y a pas de prise en compte de la fin de vie de ces produits...

NB: c'est en fait un assez gros problème, surtout en matière de pollution des rivières et lacs de France. Désolée si les feux vous paraissent moins beaux ce soir...

3 commentaires:

Shabnam a dit…

L'article a aussi été publié sur : http://www.econo-ecolo.org/spip.php?article680

Francoise a dit…

Il est super ton blog. Informatif et en plus il est beau à regarder. continue !

Shabnam a dit…

Voici un message intéressant qui a été posté en réponse à cet article sur écono-écolo:

Après les feux d’artifices...que deviennent les déchets ? 17 octobre 2007 22:30

La société pour laquelle je travail est certifiée ISO 9001 et s’est engagée a signer une charte environnementale. Ainsi nous nettoyons au maximum possible le site de tir des débrits occasionnés par les pièces d’artifices et nous faisons à notre dépôt un tri sélectif de ces déchets ! Certains partent directement à notre incinérateur spécialement dédié à cet effet, d’autres partent à la déchetterie et quelques produits partent parfois chez le fournisseur ou le fabricant pour leur destruction jugée plus ’délicate’ Enfin sachez également que l’industrie pyrotechnique fait son maximum pour justement limiter de plus en plus les déchets et débrits et concevoir de nouveaux emballages et coques (utilisation de résines à base de Maïs par exemple, papier biodégradable afin d’éviter au maximum l’usage du plastique) Quand à l’usage des métaux lourds dans les compositions pyrotechniques, elles sont de moins en moins présentes dans les pièces d’artifices et nous utilisons des composés de substitution nettement moins dangeureux et moins polluants !

Ce que je tiens à préciser, c’est qu’il ne faut pas faire de généralités en se basant sur un seul propos échangé lors d’un trajet ferroviaire. La pyrotechnie de divertissement est un marché très fermé, tout le monde se connaît et tout le monde est prêt à se tirer dans les pattes pour bouffer la clientèle de l’autre.

Ainsi, sachez que dans ce secteur (pas toujours tout rose, je vous l’accorde, comme dans tous secteurs d’activité) il existe beaucoup de rumeurs non fondées ! Les quelques cas exposés dans ce topic sont bien réels, je ne peux le nier, mais représentent une poignée de petites sociétés indépendantes et une poignée de petits feux, ce qui représente une goutte d’eau sur les plus de 15000 feux tirés les 13 et 14 Juillets...

Pour conclure et en revenir à vos histoires de rivières, sachez que nous tirons également des artifices appelés artifices nautiques, il s’agit de pièces pyrotechniques pouvant exploser dans l’eau et au dessus de l’eau, là encore les débrits vont dans l’eau et sont homologués et tout à fait autorisés ! Pourquoi ? Car ils polluent presque pas et sont conçut pour cet usage comme la plupart des autres artifices !

Enfin, ce sera le mot de la fin, les sociétés ramassent et détruisent leur déchet par soucis environnemental et pour la bonne image de marque mais ils n’en ont en aucun cas l’obligation, normalement c’est à l’organisateur du spectacle (le client) de rendre au maximum le site tel qu’il était avant le tir du spectacle. Donc essentiellement aux employés communaux de faire le nettoyage et de ramasser les déchets !

Ne mélangeons pas tout s’il vous plaît...

Merci pour votre compréhension, je tenais juste à mettre un peu les choses au clair, je suis très respecteux de la nature et suis artificier professionnel en France et à l’étranger depuis plus de 15 ans et je me suis toujours efforcé à ne pas démolir ou polluer les sites (tous plus beau les uns que les autres) où il m’a été donné de faire des prestations.

Bien à vous.

Nicolas.