20071023

« Je sauve des ours polaires »

La difficulté des ‘écolos’ ou simple citoyens inquiets, c’est d’inciter au changement, sans culpabiliser ou barber (ce ne sont pas des techniques qui marchent).

Depuis des années, j’ai un copain qui bosse dans une grosse boîte française et qui passe son temps à éteindre les lumières après qu'il quitte une salle et les écrans dans les bureaux quand tout le monde est parti. Il ne dit pas à ses collègues de le faire, mais le fait lui. Souvent on lui demande pourquoi il le fait : « Je sauve des ours polaires ». Ca fait rire et puis c’est tout.

Mais pas tout a fait. Après quelques mois, ses collègues se sont mis à éteindre les lumières et leurs écrans. Et lorsqu’ils cliquent sur l’interrupteur, ils disent en rigolant « c’est pour sauver les ours polaires ».

Chacun son truc pour faire passer un message. Le mieux c’est peut-être de montrer l’exemple et savoir y ajouter une pincée d’humour.

Photo : National Geographic Magazine, Charles "Flip" Nicklin, (désolée, je ne trouve plus le lien direct)

Aucun commentaire: