20071012

Prix Nobel de la Paix: Al Gore et le GIEC

Le changement climatique est une vérité...et le prix Nobel récompense ceux qui ont bossé pour qu'on ne puisse plus le démentir. Maintenant, au boulot tout le monde! ; )

AFP : "(AFP) — Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi à l'ancien vice-président américain Al Gore et au panel de l'ONU sur le climat (Giec) pour leurs efforts visant à accroître les connaissances sur le changement climatique, a annoncé le comité Nobel norvégien.

Le prix leur est conjointement décerné "pour leurs efforts de collecte et de diffusion des connaissances sur les changements climatiques provoqués par l'homme et pour avoir posé les fondements pour les mesures nécessaires à la lutte contre ces changements", a déclaré à Oslo le président du comité Nobel norvégien, Ole Danbolt Mjoes".

6 commentaires:

Bob a dit…

Heu, je ne comprends pas bien le rapport entre le dérèglement climatique et le prix Nobel de la paix...
Alors, certes, on peut dire que les désordres engendrés, la hausse du niveau des océans et le manque d'eau risquent de provoquer des guerres dans les futures décennies.

Mais le prix est décerné tous les ans non ? Et là, maintenant, il n'y a rien de plus urgent en ce qui concerne la paix ?

Shabnam a dit…

Hey Bob, je suis étonnée des réactions négatifs côté français...l'environnement est une des clés de la paix, tout comme la sécurité alimentaire, et bien d'autres choses. Certes ceux qui mettent un terme aux conflits sanglants contribuent énormément à la paix, mais garantir un monde sain pour tous l'est aussi.

Tous les scientifiques du GIEC se sont fait pourrir par la presse pendant plus de dix ans. Leur travail était remise en question grâce au travail des lobbies et à leur important financement. Des scientifiques ont subi énormément de pression, des suppressions de budgets, etc. Mais ils ont persisté dans leurs études pour démontrer ce que tout le monde pense être une évidence aujourd'hui.

Faut-il rappeller qu'il y a un an avant la sortie du documentaire d'Al Gore que toute la presse posait la question du changement climatique en termes très hypothétiques et consacrait parfois plus de place aux arguments des opposants qu'à la thèse du changement climatique?

Faut-il rappeler que c'est le documentaire de Gore qui a enclenché le mouvement par lequel les plus grands PDG (General Motors , etc) politiques (même Bush junior) ont finalement accepté que les scientifiques du GIEC n'étaient pas des fous mais qu'on avait un gros problème?

Faut-il rappeler que Gore se fait traiter d'écolo taré depuis les années 70 parce qu'il expliquait devant le Sénat US ce qu'il explique encore aujourd'hui?

Non, je pense que c'est très bien: car nobéliser ceux qui défendent l'environnement, rend la cause environnementale plus noble et encourage ceux qui la défende. De plus, le facteur environnement sera de plus en plus important pour la paix dans le monde. En fait, c'est déjà le cas.

Bob a dit…

Attention, je ne dis pas que l'action d'Al Gore n'est pas efficace.

Je ne dis pas non plus que la cause environnementale est moins noble que celle de la paix. D'ailleurs, pourquoi pas un nobel de l'environnement ?

Mais decerner le prix nobel de la paix pour une cause environnementale, non, je ne vois pas le rapport.

Même si au fond, cela reste une très bonne nouvelle concernant la prise de conscience.

Shabnam a dit…

changement climatique...provoquera innodations, sècheresses, déplacements de populations, guerres pour l'accès à l'eau, terres arables...

récompenser le travail de ces gens récompense le travail en amont pour tenter d'éviter des catastrophes dont des guerres...c'est pas une question qui relève du prix nobel de la paix?

et si le dernier rapport du GIEC a raison, dans 23 ans il n'y aura plus de glace au Pôle Nord...soit 2030...soit beaucoup d'eau et de perturbations ailleurs, dont des guerres...

ps. Le nombre de prix nobel n'a pas été modifié depuis sa création...mais il existe un prix alternatif qui a été créé pour combler cette absence par les écolos.

Shabnam a dit…

: )

Shabnam a dit…

Cette conclusion de Corinne Lesne dans le monde sur Gore est intéressante:

"Après le passage de l'ouragan Katrina, en septembre 2005, il a affrété personnellement un avion pour aller chercher 270 patients immobilisés sans électricité à l'hôpital de la Charité à La Nouvelle-Orléans. Le docteur David Kline, désespéré, avait fait appel à lui, ne sachant plus vers qui se tourner. Le Dr Kline était le chirurgien qui avait soigné le fils d'Al Gore après son accident. L'ancien vice-président a payé la location de l'avion. Deux groupes de 140 et 130 malades ont été transportés dans le Tennessee. Al Gore n'en a jamais parlé".
Corine Lesnes
Article paru dans l'édition du 14.10.07.