20071115

Pesticides et agriculteurs

Une amie médecin m'a récemment dit que le taux de tumeurs du cerveau chez les agriculteurs était deux fois et demi plus élevé que la moyenne. C'est énorme! François Veillerette, un médecin, le confirme sur son blog (confirmé aussi par Le Figaro):

"Isabelle Baldi (Bordeaux) a [...] comparé 221 adultes vivant en Gironde et atteints d'une tumeur cérébrale à des témoins de même âge et sexe. Cancer et gliome. Le risque de cancer du cerveau apparaît multiplié par 2,58 pour les sujets les plus exposés aux pesticides. Il atteint même 3,21 pour le gliome, une tumeur particulière. De même, les personnes qui traitent leurs plantes d'intérieur avec des pesticides auraient un risque multiplié par 2,6. Cette étude à petite échelle va être étendue à d'autres régions".

Beaucoup d'articles scientifiques démontrent le lien entre ces produits et les maladies notamment des cultivateurs qui emploient des pesticides (vignerons, céréaliers, betteraviers, etc.).

"Des études internationales révèlent au sein de la population des cultivateurs un taux anormalement élevé de leucémies, de tumeurs cérébrales, de cancers des ganglions et de la prostate. Mais, rapporté à un seul individu, le lien de cause à effet est délicat à prouver. Du coup, la plupart des agriculteurs tombent dans les oubliettes du système d'évaluation du caractère professionnel des maladies."
(Source : l'Express)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Eh oui ! il y a longtemps qu'on le dit aux agriculteurs et aux éleveurs locaux : ils en rient encore. Et pourtant, les cas sont bien réels avec des noms de voisins.
Hormis les tumeurs de cerveaux, les médecins devraient aussi regarder les cancers du colon et du pancréas, qui semblent bien plus nombreux (ici dans l'Indre) que parmi les connaissances des villes; sans parler des diagnostiques si tardifs que la rumeur populaire voudrait croire que les cancers dans l'Indre soient plus virulents et plus agressifs qu'ailleurs.