20071204

Je ne nourrirais pas mes enfants avec

Le reportage Vu du ciel de Yann Arthus Bertrand ce mardi sur France 2 était exceptionnel. Il a traité de sujets très différents relatifs à l'agriculture, dont la question des palmiers que j'avais soulevé hier. C'est un documentaire à voir.

Une remarque soulevée vers la fin: un éleveur qui perpétue la tradition de la transhumance dans les Pyrénées raconte qu'un éleveur de poulets du Centre dit qu'il ne donnerait jamais l'un de ses poulets à manger à ses enfants. Le pyrénéen est choqué car pour lui le premier consommateur de ses viandes sont lui et ses enfants, et c'est parce qu'elle est de qualité.

C'est un comble qu'une personne produise quelque chose qu'il n'oserait utiliser ou manger, et qu'il puisse le vendre à des consommateurs.

4 commentaires:

Agnès a dit…

Je viens de voir quelques extraits au Zapping de Canal qui m'a fait amèrement regretter de ne pas l'avoir vu.
A force de ne plus regarder la TV, on ne consulte même plus les programmes et on passe à côté des rares trucs intéressants :(

Mathieu a dit…

J'achète le lait à la ferme à 300 mètre de chez moi, et l'autre jour en allant le chercher, il y avait des petits veaux, du coup, je discute un peu avec l'agriculteur pour savoir ce qu'il en fait... Et là j'apprend que :
- il les revend pour être engraissés à 140 euros par veau
- que l'insémination lui coute 50 euros
le meilleur pour la fin
- que pendant les quelques jours où il garde le veau chez lui, il le nourrit au lait en poudre parce que ça lui coute moins cher que de ponctionner une partie de son lait pour nourrir le veau...
J'arrive toujours pas à m'expliquer comment le dernier point est possible...
En tout cas, si on lui prend un veau, ce sera payé au vrai prix et en lui demandant de le nourrir correctement... Une façon aussi de lui montrer qu'il y a des gens qui veulent autre chose...

Francoise a dit…

Pourquoi la surprise? C'est si peu connu que cela? Quand on parle aux gens de la campagne, ils en "plaisantent" ouvertement et amèrement. Quand je me suis installée à la campagne,l'un des premiers conseils que m'a donné une vieille voisine était : " surtout n'achetez pas de dinde dans les supermarchés; vous n'avez aucune idée de ce qu'on leur fait. "

Shabnam a dit…

Le cout du lait en poudre s'explique en partie en raison des subventions qui sont données en ce sens...