20070729

Le vrai lino n'est pas un dérivé du pétrole, mais du lin

Le vrai linoléum n'est pas un dérivé du pétrole, mais un dérivé du "lin", la plante. Le linoléum est un produit 100 % naturel qui est composé d'un mélange d'huile de lin, de farine de bois, de chaux et de jute de lin.
Il ne faut pas le confondre avec les sols plastiques qui sont eux un dérivé polluant du pétrole dégagent des élements nocifs tout au long de leur vie.

Avantages d'un sol en linoléum
  • Facile d'entretien et hygiénique (antibactériologique et antistatique)
  • Constitué de matières premières 100 % naturelles
  • Très longue durée de vie
  • Pratiquement ininflammable
  • Solide et résistant: résiste aux charges, chaises de bureau, chaises roulantes et dégâts dus aux cigarettes.

Inconvénients du sol en linoléum

  • Coûteux à l'achat (compensé par la durée de vie du sol),
  • Ne convient pas pour une pose dans des pièces humides,
  • La pose est difficile. La pose par un professionnel est souvent conseillé. Un ami architecte me dit que lui il laisse son lino au soleil avant de le poser pour qu'il soit plus maléable.
Conseil d'entretien : nettoyez à sec ce qui peut être enlevé au moyen d'une serpillière sèche. Pour autant qu'on se limite à un entretien léger, les couleurs et la surface d'un sol en linoléum conserveront pendant longtemps leur aspect initial.

Source : Livios

Photo copyright : Henriette Kress

20070727

Le moindre mal...transport

Une info reprise sur le journal du Développement durable, 27 juillet 2007, dans un article de Lucie Goar.
"Transport et CO2 : L’avion plus que le train mais moins que la voiture". Il est dit que selon un test comparatif de la revue allemande « Reise & Preise », (voyage et prix) : "sur de courtes distances l’avion pollue certes plus que le train mais moins que la voiture". Mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'une voiture avec une seule personne dedans...je me demande ce que ce serait si on comparé avec une voiture optimisée avec 4 ou 5 personnes.
On apprend aussi qu'un vol direct pollue moins qu'un vol avec escale (on s'en doutait, mais c'est bien d'avoir des chiffres à l'appui) "Ainsi, un voyageur qui décide de se rendre de Düsseldorf à Lisbonne via la plateforme aéroportuaire de Palma de Majorque participe à une émission de CO2 de 1320 kg, soient 400 kg de plus que le même vol sans escale".

20070726

Yaour...'t'

Les petits pots, pleins de déchets, et un goût de plus en plus fade....y'en a marre des yaourts de plus en plus cher du supermarché et des déchets qu'ils génèrent. Deux solutions:
  • acheter en grand pot dans les petits supermarchés turcs (ils ont des yaourts super bons) mais ce n'est pas super facile à trouver.
  • faire son yaourt soi-même à la maison :
  1. soit avec une yaourtière (mais c'est un équipement électrique en plus donc avec tout le coût environnemental de sa production et du déchet en fin de vie)
  2. soit faire un yaourt avec une cassrole classique et la chaleur du soleil (en été) ou d'un radiateur (en hiver). Et en plus c'est super bon. Les recettes que j'ai sont en anglais, mais en voici une en français très bien faite : proposé par marmiton ou en anglais selon la méthode perse.

moins de déchets, plus déconomies, plus de goût, et c'est facile à faire...

20070724

Il en reste!

Quand il n'y en a plus, il y en a encore:

- dans les bouteilles de shampoing,

- dans les bouteilles de savon liquide (nb. mieux vaux utiliser des barres de savon, c'est moins de déchets et c'est moins cher),

- dans les tubes de dentifrice et les tubes de crème et cie,

- etc. etc.

Coupez-les en deux au milieu et vous verrez qu'il reste encore du produit parfois pour plusieurs usages. Pour conserver remboitez un bout par-dessus l'autre et ça se garde très bien.


Et si vous pensez qu'en renversant la bouteille vous obtenez tout, détrompez vous, il en reste plein collé aux parois.. (avec les crèmes en tubes, il en reste toujours à l'intérieur)


A la fin de l'année ça fait moins de déchets et plus d'économies. Et c'est un geste facile, très facile.

Papier Cadeau

A tous les Grenoblois,

Nous avons reçu dans nos boîtes à lettres cette fameuse carte de la ville avec l'analyse thermique des bâtiments sur papier glacé. Vous ne savez-pas quoi en faire à part le recycler? Utilisez-la comme papier cadeau, elle rend bien. (après l'avoir lu, bien sûr!) et pour plus d'idées voir le message à propos d'emballer ou envoyer à l'autre bout du monde.

Aussi, toutes les vieilles cartes de rando ou de voyages peuvent aussi être utilisées comme papier cadeau ou de noël...

20070722

Trois vélos en un! qui dit mieux?

Trouvé sur TreeHugger

Je suis entourée de fanas de cyclo-rando, de nouveaux parents avec bébés, et puis je fais partie de ceux qui utilisent le vélo pour tous mes déplacements à grenoble et paris.

J'ai regardé un peu, et voilà une solution 3 en 1 : un vélo classique, un vélo avec cariole pour enfant et la cariola toute seule!!! C'est la Triobike.

Seul véritable problème : son prix. Je me suis faite un devis en £ et je suis arrivée à 1.727£ soit plus de 17000 FF, donc environ 2750€...ça fait mal. Si vous avez des idées moins onéreuses mais dans le genre...on est preneur!

Rando verte


Basée à Grenoble, il est normal que j'évoque les questions de la rando et cie. Ca nécessite un équipement important qui n'est pas toujours fabriqué avec un souci de l'environnement...mais ça change! Il était temps.

Le vieux pionnier fantastique et innovateur dans le domaine de la production de matériel plus respectueux de l'environnement est Patagonia, bien sûr! Le problème, c'est que c'est cher pour beaucoup d'entre nous.

Lafuma s'est très récemment lancée dans la course avec son sac à dos ECO 40 exposé à la Cité des sciences à Paris...mais que l'on peut acheter qu'au Japon pour l'instant...

Il faut quand même saluer l'effort, et leur dire de le vendre en France aussi! Le sac est fait en polyéthylène recyclé et utilise un nouvel imperméabilisant moins polluant. Les boucles sont en métal plus résistants et donc plus durable que le plastique....A la Cité des sciences, il était aussi indiqué que le sac était fait en chanvre, mais ils n'en parlent pas sur le site Lafuma....le chanvr ene fait pas bonne pub encore...!?

20070720

Chauffage passif...pour piscine...


Bien sûr que si vous voulez une piscine il faut concevoir une piscine naturelle. Mais j'ai reçu la question à propos d'une piscine existante alimentée par l'eau de la source (glagla) de la ferme. Comment faire pour la réchauffer un peu sans polluer?

La base : c'est d'avoir une couverture pour conserver la chaleur accumulée la journée.

Sinon, pour une production de chaleur la moins polluantes j'ai trouvé l'idée de la "sun fence" sur Groovy Green. L'idée est simple : puisqu'il faut des barrières autour d'une piscine, la surface peut être utilisée par les tubes noires remplies d'eau qui se réchauffent avant d'aller alimenter la piscine. Certes il faut une pompe pour faire circuler le tout, mais c'est la meilleure idée que j'ai trouvée.
Si vous en avez d'autres...partagez!

Chauffage: une solution intéressante

Le tulakivi est un poêle finlandais qui accumule la chaleur puisque fait en pierre de lave. Quand le poêle s'éteint, le poêle diffuse pendant plus de 24h!
Les adeptes français sont enthousiastes: ils en parlent dans un forum pendant plus de 100 pages! Bref, 2 à 3h de lecture...mais c'est intéressant.
Pour voir une photo.

L'encyclopedie du recyclage

Toujours à la recherche de comment recycler et réutiliser les "déchets", je viens de trouver mon bonheur : un site dédié à des trouvailles où toute personne peut contribuer. Les idées de chacun sont vraiment très étonnantes et il y a de très bonnes idées : How do I recycle this?

Et son site frère: How do I compost this?

Bonne fouille!

20070719

Imprimer ou ne pas imprimer, za iz ze question


Les collègues au bureau qui impriment à tout va sur une face et sans jamais daigner utiliser du papier brouillon, ça fait verdir plus d’un amoureux des arbres et les chefs de budgets. Mais comment leur faire changer leurs pratiques ? Si quelqu’un a trouvé la solution miracle, qu’il la partage !

En attendant, la meilleure technique, c’est de le faire soi-même et puis espérer que les autres changent (oui, je sais, la situation est un peu désespérée !). Mais j’ai eu un succès : c’était il y plusieurs années lorsqu’en fin d’année tout le monde rend son mémoire de 300 pages annexes compris sur du papier blanc chloré et imprimé que du côté recto. C’était dans le cadre du DEA de droit de l’environnement (!). Les étudiants étaient convaincus qu’ils perdraient des points sinon.

De mon côté j’ai rendu mes 100 pages imprimé recto-verso sur du papier recyclé avec une petite mention expliquant pourquoi. La première chose dont mon jury a parlé c’était cette bonne initiative et ils se demandaient pourquoi j’étais la seule…désormais les étudiants sont priés de le faire. Et pour la petite histoire, ça n'a pas nuit à ma note finale, au contraire. Morale de l'histoire: ça ne nuit pas d'être vert!

De plus, j’ai fait le calcul : si tous les étudiants de ce seul DEA le font, c’est près de 13000 pages de moins par an…

NB : des petites mentions explicatives qui ne sont pas culpabilisantes font leur petit bonhomme de chemin…mettez-en en bas de vos mails, sur vos publications, ….!

Pour économiser :
n'imprimez pas...
imprimez sur du brouillon ou recto-verso
imprimez deux pages par page
n'imprimez pas sur un fond de couleur
si vous avez d'autres conseils, dites le!

20070716

Pour verdir l'ordi


Trois astuces pour verdir son ordinateur déjà largement indiqués sur d'autres blogs et sites:


  1. La page d'accueil Google avec un bon conseil vert proposé par jour (Netecolo)

  2. Une barre d'outil de recherche avec les infos verts du jour, les sites, les blogs, etc. déjà dispo et mis à jour, c'est pratique, même si ce n'est pas exhaustif et que certains des sites ou blogs affichés ne me semblent pas si verts que ça (Ecoloinfo).

  3. Et le troisième, je ne le retrouve plus...mais il s'agit d'un petit logiciel qui optimise la conosmmation d'énergie de son ordinateur. Si quelqu'un a le lien, je suis preneuse. Ah ha! JY m'a donné le bon lien: chez local cooling. Un petit geste facile qui vous aide à baisser vos factures d'électricité...

source dessin

20070715

Anti-moustique mais de manière pas trop anti


Ah? les moustiques sont de retour, et l'éternelle chasse aux zzzz de la nuit commence. Je ne suis pas fan des diffuseurs électriques en raison de la consommation d'électricité et des déchets qu'ils produisent. Je vais tester cette idée d'Econo-ecolo.

Pour repousser les insectes piqueurs : plantez du pélargonium, de la citronnelle ou de la mélisse. Les avantages


  • c'est aussi (voir plus) efficace que les insecticides,
  • ça sent bon;
  • et le pot de citronnelle coûte environ 3 euros.

Source dessin : Bernard Legraff

Simply the best : Neomansland


La découverte de la semaine c’est le blog toulousain Neomansland.

Depuis plus de 6 mois il met en ligne des informations passionnantes provenant d’un nombre de pays divers et variés, sans du tout délaisser la France. Les infos sont de toutes sortes (consommation durable, recyclage, etc.). C’est un blog exceptionnel avec des informations qui sortent vraiment de l’ordinaire. Ses infos en matière d’architecture sont géniales. Un conseil, abonnez-vous à sa lettre et n’hésitez pas à contribuer via les commentaires.

20070713

Quid: ampoules, déchets ou recylage?

Cours pratique: que faire de cette ampoule qui vient de rendre l'âme?

Ampoules à filament (halogène, incandescence...) : à jeter
Lampes à économie d'énergie : recyclez-les. Pour connaître l'endroit le plus proche de chez vous pour les déposer cliquez-ici.

Pour des explications très simples cliquez-ici

Source : après une petite recherche sur Néomansland qui fournit en plus depuis peu le lien vers une vidéo (un peu longue) mais qui explique toute la chaîne de recyclage pour les curieux.

Les feux d'artifices: un problème qui nous pètera à la figure


Un jour, assise sur un strapontin d'un TGV, je me suis trouvée à côté d'un artificier qui montait sur Paris pour préparer les feux (d'artifices) d'une grande soirée. Alors étudiante en droit de l'environnement, notre intéressante discussion s'est tournée vers la question des déchets des feux...(et oui, je m'intéresse aux déchets depuis toute petite!).

Il n'y a aucune entreprise qui s'occupe de la gestion des déchets des feux (d'artifices) en France. Les incinérateurs classiques n'en veulent plus, en raison des explosions sérieuses qui ont eu lieu (y compris dans l'un de ceux de Paris). Beaucoup d'entreprises d'articifiers jettent les déchets des feux (y compris les feux défectueux non désamorcés) dans des rivières et des lacs aux alentours des sites partout en France. Inutile de dire à quel point ce sont des déchets polluants composés en partie d'explosifs.

Selon mon compagnon de train, il n'y a que quelques entreprises qui s'occupent de détruire eux-même leurs déchets dans des carrières désaffectées ou qui achètent leurs feux en Espagne, dans quel cas ils peuvent parfois renvoyer leurs déchets à cette entreprise pour un traitement spécial. Mais la plupart des feux viennent aujourd'hui de Chine et il n'y a pas de prise en compte de la fin de vie de ces produits...

NB: c'est en fait un assez gros problème, surtout en matière de pollution des rivières et lacs de France. Désolée si les feux vous paraissent moins beaux ce soir...

20070712

Comment se débarrasser de l'air pollué avec humour

De l'humour pour verdir l'atmosphère posté sur le site Neomansland

Un petit film sur comment dépolluer l'air (très très dôle)
Un clip musical sur les eco-warriors anonymes (très très drôle)

20070711

Des déchets pour un sommier avec un rangement

L'époque de la vie étudiante nous pousse à trouver des solutions peu chères, mais parfois très esthétiques (idée FCC). C'est le cas de ce sommier avec un demi m3 de rangement fait à partir de palettes et de planches récupérées sur un chantier.



Huit planches coupées et poncées et vissées ensemble pour faire deux carrés posés l'un à côté de l'autre. Le bois des palettes est cloué ensemble et utilisé pour faire le quadrillage du sommier posé par dessus (voir photo, c'est assez simple à comprendre). Au final, il y a à l'intérieur, un lieu de stockage conséquent et par dessus, un matelas pour dormir.

NB: Le sommier dans la photo a plus de 6 ans et sert tous les jours...!

La jungle des nounours : une idée de réutilisation


Que faire avec les centaines de petits nounours que vos amis et votre famille vous offrent pour votre nouveau-né, ces petites bêtes "made in China" qui viennent encombrer la chambre d'un bébé qui n'a besoin que d'un ou deux doudous?

Ma soeur a pris une dizaine d'entre eux (ceux dont ses filles aînées ne voulaient plus). Elle les a cousus ensemble, côte à côte, en guise de barrière de coussins dans le berceau de son petit dernier. Elle a aussi cousu des attaches à l'arrière pour pouvoir nouer le tout au lit, et le tour était joué!

NB: dans le meilleur des mondes, il faudrait, bien sûr, que les amis et la famille arrêtent d'acheter et offrir ces petits nounours. L'impact environnemental de leur production doit vraiment être disproportionné à leur taille et leur utilisation...

20070710

Stop la pub


Mais qu'est-ce que "stop la pub", me demande-t-on?

Nos boîtes aux lettres se trouvent souvent remplies par des prospectus, des publicités, ou des journaux gratuits.Ces courriers non adressés correspondent en moyenne chaque année à 40 kg par foyer (source : Ademe). Les publicités des grandes surfaces représentent 58% de ces quantités, les journaux gratuits d'annonces 18%, le commerce local 14%, le reste correspond aux services et aux publications des collectivités locales.

Pour ceux qui ne lisent pas les imprimés non adressés, et désirent ne plus les recevoir dans leur boîte, il est possible d'apposer sur sa boîte aux lettres un autocollant ou une étiquette, mentionnant le refus de recevoir ces imprimés. Des étiquettes sont téléchargeables sur le site du Ministère de l'environnement.
Réduire ses déchets de 40kg pas foyer/an, c'est un gros geste qui ne nécessite qu'une seule action...it's easy to be green some days...

Stop à la gachette facile de la touche "imprimer"


Dans l'idée des étiquettes "Stop la Pub" ou "pas de pub" sur les boîtes à lettres, voici l'idée d'un ami (SCB). Il a mis en bas de ses emails:

"Before printing, ask yourself if it's really necessary... and consider the environmental impact".

20070708

Pour emballer ou envoyer à l'autre bout du monde


Une astuce toute simple, souvent utilisée, mais peu suggérée dans les listes de gestes verts: faire des enveloppes et des emballages à partir de magazines.

Ne pouvant plus stocker un certain nombre de magazines, tels que National Geographic, j'ai transformé la plupart des pages de superbes photos en enveloppes (voir photo) ou papier cadeau. Il faut juste une paire des ciseaux et de la colle. Pliez la page presqu'en deux en laissant un petit rebord pour rabat de l'envelopppe. Choississez la plus belle moitié pour le côté adresse.

L'effet est garanti. J'ai même des postiers qui disent que cela fait plaisir de voir une enveloppe originale ressortir des paquets d'enveloppes blanchies au chlore. C'est aussi un moyen de passer un après-midi avec des enfants à créer des petites choses.

NB: pour que l'adresse soit visible, il faut un petit investissement pour acheter des étiquettes blanches sur l'enveloppe. Puisque les timbres classiques collent mal sur le papier glacé, il vaut mieux utiliser les timbres en format autocollant.

20070705

Des déchets à recycler en création


Ce mirroir, de Mitch Levin et Susie Levin, est fait à partir de morceaux de cannettes coupés et collés autour d'un mirroir. Beau mais cher ($1150), c'est une idée de réutilisation de déchets et de cadeau qu'on peut peut-être faire soi-même. Vu le prix, c'est peut-être que la découpe nécessite de très bons outils et gants pour ne pas se couper...

Des déchets pour des bijoux


Si vous cherchez à réutiliser des bouteilles en plastique, à vous amuser une journée avec des enfants, ou à faire des cadeaux de Noël économes, amusants et dans l'idée de ne pas créer de nouveaux déchets, au boulot!

L'idée originale est de Rebecca Crawford (Spacefruit) qui vendait des colliers et bracelets fabriqués à partir des bouteilles de shampoing retrouvées (malheureusement) sur les plages. Une partie du produit de ses ventes étaient reversées à "Surfers Against Sewage". Son site internet ne marchant plus, c'est à vous de créer ces bijoux.

NB: bien sûr, le meilleur déchet c'est celui qu'on ne produit pas. Le mieux serait de ne plus avoir des bouteilles en plastique qui s'échouent sur le plages ou ailleurs, et que nous n'ayons même pas à les recycler puisque nous n'en utiliserions pas...mais on n'en est pas encore là...

Quid du commerce équitable


Récemment plusieurs personnes m'ont demandé ce que je pensais du commerce équitable. Ayant travaillé, il y a des années, 6 mois au sein d'une association qui devait vendre les produits de personnes bénéficiant de microcrédits, j'ai vu de belles idées, mais aussi de mauvaises pratiques. Il ne faut pas cependant oublier les entreprises exemplaires. A chacun de faire son tri.

Selon moi, une entreprise de commerce équitable exemplaire est Bead for Life Store. Les perles sont faites par des artisans à partir de pages de magazines roulées, collées et un peu vernies. Pour chaque collier de 10$ vendu:



  • $1.10 sont utilisés pour financer les opérations en Ouganda,

  • $2.00 vont directement à l'artisan,

  • $2.60 pour les opérations aux US (y compris le transport de la marchandise, des visites dans les écoles, etc.),

  • et les $4.30 restants sont investis dans de projets de développement communautaires en Ouganda.
    Sur 10$, un peu moins des 3/4 du prix revient en Ouganda!

Ailleurs, de tels taux ne sont pas toujours la norme, loin de là. Par exemple, je ne sais pas vraiment quoi penser d'Alter Eco qui affiche fièrement qu'en moyenne seulement 16.53% du prix de ses produits reste dans le pays d'origine en 2006 (p. 48 de son rapport d'activité). Est-ce que cet écart de taux avec Beads for life est dû au fait que ce sont des produits alimentaires? En partie, peut-être. Mais ce ne sont vraisemblablement pas les seules raisons qui expliquent cet écart.

Comme pour l'agriculture biologique, il y a plusieurs catégories. Par exemple, le bio Leader Price et le bio labellisé Nature & Progrès sont deux mondes à part. Une analyse des modes de production derrière ces deux types de produits montrerait de très grandes différences qui surprendraient le consommateur.

Pour le commerce équitable, c'est la même chose. A vous de déterminer à partir de quel point vous estimez que les produits proposés sont équitables: à partir de 50% du prix reversé au pays d'origine...moins....plus? Ce n'est pas facile de le déterminer. De plus, on ne peut pas se fier entièrement aux labels et aux audits qui ont leurs limites. Quand on sait lire entre les lignes en analysant les mêmes chiffres, on est surpris par certains raccourcis faits dans les documents de communication. Mais c'est vrai pour toutes les entreprises, "équitables" ou non.

Le tout est de faire ses choix sans tomber dans le consumérisme et les pièges des "tendances" vertes ou autres. Il faut peut-être se fier au bon sens. Par exemple, mangez-vous des pommes bios qui viennent d'Argentine, ou des pommes non labellisées qui viennent de l'agriculteur du coin? Si ce dernier utilise encore des pesticides, vous pouvez gentiment rouspéter tous les dimanches pour qu'il change son mode de production. (Vive le paysan sur le marché de l'Estacade à Grenoble qui vend des pommes non traitées bien qu'il ne soit pas labellisé bio: c'est du bon sens, car même si ses pommes sont parfois amochées, elles sont toujours délicieuses, et c'est ça qui compte en plus du fait qu'on mange une pomme sans additifs chimiques...(je crois qu'en moyenne une pomme subit 50 traitements...).

Un déchet pour du design

Un artiste français dans l'Hérault transforme de vieux fûts industriels abandonnés en meubles. A droite sur la photo est le fût original et à gauche le résultat épatant de la transformation.
Stanker vaut au moins le coup d'oeil. Et si vous avez besoin d'un meuble et que vous disposiez d'une certaine somme (à partir de 150€), vous pouvez acheter un bel objet, tout en contribuant à la réutilisation de déchets industriels.

Quand le sac réutilisable devient une mode verte et folle


A chaque sortie, il faut emporter son sac en tissu pour éviter les sacs plastique ou en papier glacé de toutes tailles. Beaucoup d'entre nous le font depuis des années avec un sac banal et costaud en coton bio. D'autres ont transformé de vieux tissus en cabas orginaux et superbes. Les possibilités amusantes, durables et même stylisées sont innombrables.
Certaines idées vertes sont devenues des tendances folles: aux Etats-Unis, la mode est au sac en tissu qui porte l'inscription "Je ne suis pas un sac en plastique". C'est un sac qui se vendait pour 15$US, et qui aux enchères, sur ebay, a été vendu pour plus de 100$. Voilà le côté ridicule de la consommation de masse qui s'empare de l'écologie.

Il y a tout de même du mérite à faire des sacs réutilisables une mode, car elle contribue à diminuer le nombre de sacs plastique utilisés par certains et pose le problème de la pollution de ces sacs. De plus, les écolos commencent enfin à être considérés comme porteurs d'idées ou tendance, au lieu de fêlés...c'est bien plus agréable !

NB: S'il vous faut des chiffres pour vous convaincre ou convaincre d'autres que les sacs en plastique ont une empreinte écologique néfaste, et qu'il faut utiliser un sac en tissu : Reusablebags.com

20070704

Avez-vous un vélo vert?



Un vélo que vous utilisez, c'est déjà énorme. Avec une dynamo, au lieu de piles pour générer de la lumière, c'est encore mieux. Et puis, il y a la petite dernière, la "Ree-light".

Elle n'est ni alimentée par des piles, ni par friction, comme la dynamo. La Ree-light utilise l’induction électromagnétique. Autrement dit, quand la roue tourne, les deux aimants passent l’un devant l’autre et ce mouvement génère de l’électricité, qui alimente ensuite les lumières.

En France, le moins cher que j'ai trouvé à ce jour est www.NI-shop.com Mais peut-être que quelqu'un d'autre a une meilleure source.

Green your parties : des soirées qui durent...


A la fin de chaque soirée, des sacs entiers de bouteilles de plastique, de verre et cannettes sont recyclés...mais les couverts et verres partent à la poubelle. Le carton est une solution, les assiettes en amidon aussi; mais même si ce n'est pas du plastique, c'est du jetable. Alors, pour passer au durable, voilà une idée sur la base de d'une soirée de 50 personnes.
Le prix pour acheter les verres, assiettes, et couverts en plastique est de 15€ pour des choses qui deviendront très vite des déchets...
Les options durables:
  • Soit vous allez chez Emmaüs et vous achetez 50 verres différents et 50 assiettes différentes, de toutes les couleurs et de toutes les formes. La discordance est telle que c'est beau et marrant. Le coût est très modique. Il faudra peut-être deux soirées pour rentabiliser l'affaire.

  • Soit vous achetez de nouveaux verres, assiettes, etc. Chez Ikea, par exemple, un des verres et l'une des assiettes sont à 0.50€. Style simple et épuré: le coût total de 50 assiettes et 50 verres est de 50€. Mais il y a des offres moins chers quand on achète en gros dans certains magasins. NB: (choississez des verres assez gros, il y a moins de risque de casse).
Pour les couverts, le coût pour 48 couverts est de 36€ à Ikea, mais là encore je n'ai pas cherché très loin.

Investissement en commun : Le coût de départ est élevé par rapport au 15€ de plastique. Il ne convaincra peut-être pas un couple qui fait peu de soirées à l'année, par exemple. Pour réduire ce coût et éviter que chacun dans son soin achète 50 couverts, verres et assiettes, il faut mettre l'équipement en commun: Par exemple, une ou deux personnes investissent et achètent les 50 couverts, verres, assiettes au départ et rangent le tout dans une boîte adaptée. A chaque soirée organisée par une personne du groupe d'amis ou dans la famille cette boîte est prêtée contre une somme modique (par exemple, 5-8€) qui sera reversée aux investisseurs. Cela permettra de les rembourser pour l'achat initial et puis de racheter des verres, etc pour remplacer au fur et à mesure que les choses cassent. Lorsque le lot est bien amorti, soit les investisseurs de départ décident d'arrêter de demander la somme de 5€, soit ils l'utilsent pour investir dans d'autres produits durables qui peuvent être utilisés en groupe, par exemple.
Rangement : une telle boîte prend de la place, donc elle aura besoin d'être stockée par ceux dans le groupe d'amis qui ont une cave ou une maison.

Logistique : pour amener la boîte à la soirée, rappelez-vous que même si le groupe d'amis est éparpillé dans une ville ou une région, en général qu'il y a toujours quelqu'un dans le coin où se trouvera la boîte qui ira à la soirée. C'est une question d'organisation; mais assez facile en fin de compte.
Coût energétique: dans le temps, ça doit être sans conteste l'équipement durable qui gagne

Côté déchets produits : c'est indéniablement l'équipement durable qui est le bon choix.

Donc tout en élevant le confort de vos soirées, vous faites un geste pour l'environnement, et vous économisez à moyen terme!

May the vegetables be with you


Store Wars VOSTF par LesVertsFrance

Stars wars version biologique: un court métrage en or.
C'est génial et drôle, tout simplement. L'agriculture biologique défendue par Princesse Laitue et Chew-Broccoli, il n'y a pas plus efficace. Les fans de Star Wars relèveront que même les prises de vues sont filmées de la même manière que dans Star wars.

20070703

Home green home



http://www.videojug.com/film/how-to-clean-your-house-the-eco-friendly-way

Simple, très simple, sorte de "comment nettoyer sa maison avec des produits naturels pour les nuls". Mais c'est un très bon début pour les curieux.

Pour être cohérent, il vaut mieux éviter les citrons qui viennent de très loin, et qui sont traités. Prenez les plus laids chez votre marchand et demandez lui de vous faire un prix. Essayez d'acheter le vinaigre blanc dans des grands bidons. Et vous trouverez le bicarbonate chez votre pharmacien.

La gourde est bien plus belle ... qu'une bouteille en plastique



Vous n'achetez pas d'eau en bouteille de plastique, c'est déjà bien!

Mais vous ne savez pas par quoi remplacer cette bouteille en plastique que vous êtes obligé de changer (et donc recycler) toutes les semaines pour éviter les particules de plastique dans votre eau.

J'utilise ma gourde rouge de rando. Mais, au bureau, cette option manque de sérieux aux yeux de beaucoup. D'où l'idée de trouver une belle bouteille incassable et durable.

Sigg, une entreprise suisse (http://www.sigg.ch/), propose des gourdes stylisées qui sont une belle alternative aux bouteilles en plastique. Elle propose aussi un gamme enfant: ce qui offrira une alternative aux mères qui ne veulent plus des petits emballages qui sont jetés à la sortie des écoles. Certes, les gourdes sont en aluminium; le coût énergétique au départ est donc élevé. Mais elles sont utilisables pendant des dizaines d'années.
Il faudra voir ensuite si les collègues ou les autres enfants dans la cour de récré s'y mettent aussi.... On peut alors rêver d'avoir un impact sur la production de bouteilles en plastique en France et leur gestion en tant que déchet. Comme on dit, "le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas".