20110119

Un film magnifique à voir: Même la pluie

Samedi dernier j'ai un film absolument magnifique, de très grande qualité avec ma grand-mère parigo-parisienne de 91 ans: Même la pluie. Je vous le garantis : Vous ne sortirez pas en disant "il n'y a pas d'histoire" comme on peut entendre actuellement au sujet du film de Sophia Coppola Somewhere. Le film Même la Pluie est d'une incroyable richesse.


Résumé: "Sebastian, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d'un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l'un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l'accès à l'eau courante. Costa et Sebastian se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d'un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence".


Ce qui est frappant dans ce film:


  • le jeu des acteurs est excellent: chaque acteur dans son rôle, chacun dans ses contradictions, chacun dans sa survie.

  • le parallèle fait entre le film sur Christophe Colomb et notre époque est d'une puissance à faire trembler son être qu'on ait 91 ans ou 34.

Le titre du film "Même la pluie" (Even the Rain) fait référence à une phrase prononcé par un indien qui explique qu'on leur interdit même récupérer l'eau de pluie. Une phrase dite aujourd'hui, alors que le cadre du film se centre autour du tournage d'un film historique sur Christophe Colomb (homme qui avait privé les indiens de leur liberté. Avons-nous vraiment évolué?





Article publié sur Sens et Utilités en Vrac sur L'Express le 18 janvier 2011.

Aucun commentaire: