20110817

Les Créatifs Culturels

Voici un livre pour ceux qui en ont marre de l’étiquette ridicule de bobo qui ne fait pas sens, car ils se reconnaissent pas le hype, les tendances, la consommation, ou les valeurs de cette catégorie. Vous êtes peut-être un Cultural Creative, c’est bien plus intéressant et porteur de sens!

La théorie du livre est que nous vivons une époque où la culture des Modernes est dominante: c‘est une culture dominée par l’argent et le temps, la surconsommation, et les certitudes: « Si vous ne savez pas c’est que vous êtes idiot »; « c’est comme ça parce que c’est ainsi », etc.

En réaction à cette culture, la culture des Traditionalistes renait et prend son essor autour de valeurs bien identifiées, mais verse dans une pensée binaire du bien et du mal.

La troisième voie, serait celle dessinée par les créatifs culturels petit à petit. C’est un groupe fragmenté sur les territoires qui s’ignore mais dont les membres ont en commun des valeurs, le questionnement, la recherche du changement, la protection de la nature et de la société. Sans prendre partie avec les modernistes ou les traditionalistes, ils sont le pont entre ces cultures. Ils peuvent aider à déraciner les certitudes au sujet des problèmes qui grèvent notre société, notre économie et notre environnement, et proposer de nouvelles perspectives.

Au sein du groupe des créatifs culturels, il y a deux sous-groupes: le Cœur des Créatifs Culturels et les Créatifs Culturels « Verts ». Les deux se préoccupent de l’écologie, des valeurs, bien sûr. Mais le Cœur des Créatifs Culturels a une dimension supplémentaire fondamentale: les individus qui la composent ont un processus de questionnement individuel et une grande bienveillance. Les Créatifs Culturels « Verts » cherchent avant tout à aider les autres, sans chercher à aider eux-mêmes pour résumer de manière très schématique.

J’ai été à la direction d’une fédération d’ONG, et j’ai pu témoigner de la présence de beaucoup de salariés et de bénévoles qui travaillaient dans une urgence insensée pour « sauver la planète ». Un gaspillage d’énergie humaine. J’ai fait partie de cette catégorie de personnes qui courent sans se préoccuper de soi, et ce jusqu’à ce que ma santé en souffre.

Il est essentiel de se poser pour toucher sa responsabilité personnelle, identifier ses choix, ses valeurs, et sa confiance. Nous ne pouvons appliquer ceux des autres si nous ne les incarnons pas, si nous ne prenons pas le temps de nous comprendre.

C’est alors que nous pouvons alors penser et agir avec nos tripes:

« Creative Culturals would agree with educator Jean huston, one of the early Cultural creatives, that “the world is too complex for linear thinking now. To be smart in the global village means thinking with your stomach, thinking rhythmically, thinking organically, thinking in terms of yourself as an interwoven piece of nature”. »

Merci à Christophe Chenebault, l’auteur du livre « Impliquez-vous! » qui sortira à la rentrée prochaine, qui m’a conseillé de lire The Creative Culturals. Une belle et très intéressante découverte.


Publié en premier lieu sur SUV

Aucun commentaire: